Les aides de l’état pour l’isolation des combles

isolation des combles

Les travaux d’isolation permettent de faire des économies d’énergie mais ils peuvent être coûteux. Grâce aux aides financières de l’Etat, les ménages peuvent réduire significativement le montant des travaux. Il s’agit surtout de mesures fiscales dont vous pouvez bénéficier immédiatement ou au bout de quelques mois.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le CITE devait être stoppé en décembre 2018 mais a finalement été prolongé en 2019 avant d’être transformé en prime en 2020. Cette mesure fiscale permet aux particuliers de déduire entre 15 et 30% du montant des travaux de rénovation énergétique de leur impôt sur le revenu. Dans le cas où ce montant serait plus élevé que les impôts, l’Etat reverse le surplus aux ménages.

Si le CITE est disponible pour tous, quel que soit le statut d’occupation du logement, il ne peut être accordé que sous certaines conditions. Si vous souhaitez en savoir plus sur les travaux d’isolation thermiquecliquez ici.

Seuls les travaux d’isolation réalisés dans des logements achevés depuis plus de deux ans sont éligibles au CITE. Toutes les dépenses en matériaux et main-d’oeuvre doivent faire partie de la liste fournie par l’Etat et l’artisan qui réalise les travaux doit être certifié RGE.

La TVA réduite

Dans le cadre de la loi sur la Transition énergétique et la croissance verte, l’Etat a également mis en place une TVA réduite, notamment pour réduire le prix d’isolation des combles. Les matériaux approuvés bénéficient d’une TVA de 5,5% seulement à condition de disposer d’une performance suffisante.

Les travaux de main-d’oeuvre bénéficient quant à eux d’une TVA intermédiaire de 10%, à condition que la rénovation énergétique d’une pièce ait été réalisée par un seul artisan certifié RGE. Cette qualification permet de vous assurer que les ouvriers ont été formés aux meilleures techniques et que votre isolation sera performante.

En Guadeloupe, à la Réunion et en Martinique, la TVA réduite est de 2,1% pour l’achat des matériaux d’isolation. Attention toutefois, les travaux éligibles ne sont pas forcément les mêmes.

L’exonération temporaire de la taxe foncière

Cette mesure fiscale n’est pas valable sur tout le territoire national mais seulement dans les communes qui ont approuvé lors d’un vote. Si c’est le cas, tous les propriétaires d’une maison construite avant 1989 et qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique peuvent demander une exonération temporaire de la taxe foncière.

Pour y avoir droit, les dépenses en équipement doivent être supérieures à 10 000 euros en un an ou 15 000 euros sur trois ans. L’exonération n’est valable que pendant cinq ans et il faut ensuite attendre 10 ans avant de faire une nouvelle demande. N’hésitez pas à contacter votre mairie et le centre des impôts pour remplir un formulaire d’exonération.