Isolation thermique : performances et usages de la laine de verre

bois de chauffage
Le pouvoir calorifique du bois de chauffage
janvier 13, 2021
chaudière
A qui confier la maintenance de votre chauffage à Liège ?
février 4, 2021
La laine de verre

La laine de verre est un matériau isolant utilisé dans la construction résidentielle contemporaine afin de doter les bâtiments d’une couche d’isolation thermique et acoustique et de résistance au feu. Découvrez le processus de production du matériau, ses caractéristiques physico-techniques, les applications possibles dans les solutions de construction et la performance environnementale qui permet son utilisation dans les bâtiments durables.

Caractéristiques et performances de la laine de verre

L’isolation thermique est la première caractéristique de la laine de verre, qui permet une bonne isolation du bâtiment en présence de températures extérieures basses ou élevées. C’est une caractéristique typique des laines minérales dont les capacités isolantes sont dues à la présence d’air contenu entre les espaces intermédiaires des fibres. La minimisation des besoins énergétiques qui en résulte signifie une demande d’énergie thermique plus faible, permettant une économie d’énergie primaire pour le chauffage et le refroidissement du bâtiment de 90 % par rapport à un bâtiment traditionnel. La structure des fibres permet également une grande porosité du matériau isolant, évitant la création de condensation à l’intérieur des murs et la formation conséquente de moisissures.

La laine de verre est également un matériau approprié pour l’isolation intérieure, placée dans les cavités des cloisons verticales. En effet, le matériau est conforme au cadre législatif européen sur les émissions de formaldéhyde et de composés organiques volatils (COV), ce qui garantit la qualité de l’air intérieur. La laine de verre prend en considération la santé humaine en se conformant à la note Q exprimée par la directive européenne 97/69/CE sur la classification cancérigène d’un matériau.

L’isolation acoustique est la deuxième caractéristique de la laine de verre, qui garantit des performances élevées en termes d’isolation acoustique aérienne et d’isolation contre les bruits d’impact grâce à sa structure poreuse et élastique. La troisième caractéristique de la laine de verre est la protection contre le feu. La laine de verre est incombustible, elle n’alimente pas le feu en propageant les flammes.

Processus de production de la laine de verre

Le matériau est composé de 80 à 95 % de verre recyclé auquel sont ajoutées des matières premières vierges telles que la silice, le calcaire, le carbonate de sodium et le bore. Le mélange de matériaux est ensuite fondu dans un four à haute température et transformé en fibres (procédé de fibrage) par un système de centrifugeuses dans lequel les fibres de verre obtenues sont pulvérisées avec un liant composé de résines thermodurcissables. Dans le processus de polymérisation qui suit, les fibres brutes imbibées de résine sont polymérisées, acquérant ainsi les caractéristiques physiques et techniques prédéterminées. Une fois la polymérisation terminée, la laine de verre est, si nécessaire, laminée avec différents revêtements (par exemple, papier, aluminium, bitume), découpée latéralement et transversalement, pour obtenir des panneaux ou des rouleaux.

Solutions de construction

Dans le secteur résidentiel, la laine de verre peut être utilisée par les concepteurs pour l’isolation thermique et acoustique de nombreuses constructions. En toiture, des panneaux à haute densité et à haute résistance thermique et mécanique peuvent être utilisés pour isoler les toits en pente (ventilés ou non) et les toits plats réalisés avec une structure porteuse en acier, en béton ou en bois. La laine de verre, de différentes densités, peut être utilisée pour isoler les plafonds (dans les pièces non chauffées ou chauffées), les faux plafonds et les cloisons intérieures verticales. Enfin, les produits en laine de verre sont utilisés pour la création de couches extérieures à hautes performances mécaniques pour isoler les cavités des cloisons verticales extérieures et des contre-murs isolés intérieurement.

Durabilité environnementale de la laine de verre

La durabilité environnementale de la laine de verre est liée à l’accent mis sur le cycle de vie du produit. Cela se traduit par l’utilisation de processus de production respectueux de l’environnement du début à la fin du cycle de vie, contribuant ainsi au développement durable du matériau au fil du temps. L’analyse du cycle de vie d’un produit et le calcul des impacts environnementaux émis au cours des phases du cycle sont appelés analyse du cycle de vie (ACV). L’analyse du cycle de vie permet au fabricant de quantifier la consommation de ressources (intrants), telles que l’eau, les matières premières et l’énergie, et l’émission d’impacts environnementaux (extrants) dans l’atmosphère, l’eau et le sol.

Les résultats expriment les impacts liés à la production de déchets solides (tels que les déchets de l’installation sur le site), aux émissions environnementales (équivalent en kgCO2) et à la consommation de ressources (fossiles ou renouvelables), selon les normes ISO. Non seulement le fabricant, mais aussi le concepteur peuvent utiliser les résultats de l’ACV d’un produit ; en effet, les valeurs d’impact environnemental liées au cycle de vie complet de la laine de verre sont communiquées de manière transparente dans la déclaration environnementale du produit (DEP), que le concepteur peut consulter afin de choisir consciemment un matériau à faible impact environnemental.