Les erreurs à ne pas commettre pour bien chauffer sa maison

Dépannage de chauffage
Dépannage de chauffage et de chaudière à Dijon
septembre 7, 2020
Comment choisir son poêle à gaz ?
septembre 23, 2020

Les températures changent progressivement. Octobre a encore eu des jours chauds et a donné une fin d’été. Mais lentement, l’automne doré commence et les températures baissent. Cela signifie aussi qu’on veut qu’il fasse confortablement chaud dans nos quatre murs. On a donc besoin d’une température intérieure confortable et douillette. Il est relativement difficile de trouver la bonne température exacte. Surtout si plusieurs personnes vivent dans le même ménage, il se peut que certaines personnes aient trop chaud alors que d’autres ont froid. Il faut donc créer un espace de vie commun afin que chacun se sente à l’aise. Afin de rendre votre maison confortable et accueillante, on attache une grande importance à la chaleur, surtout pendant les saisons froides. On boit un thé chaud, allumons des bougies et augmente le chauffage. Mais c’est exactement là que beaucoup de gens font des erreurs. Il faut tenir compte de nombreux aspects, notamment en matière de chauffage. Cela permet d’économiser de l’argent et, en même temps, de préserver les ressources. De nombreuses erreurs sont commises lors du chauffage des propriétés. Dans les pages qui suivent, on va vous montrer quelques erreurs qu’il faut éviter à tout prix.

Erreur de chauffage : état de l’art

Le système de chauffage ne doit pas nécessairement être entièrement nouveau, mais l’ensemble de la technique de chauffage doit répondre à une certaine norme. Une chaudière à poêle granulés ou une chaudière à condensation déjà très ancienne et sale ne fonctionnera pas aussi efficacement qu’une chaudière neuve. Vous devez donc toujours demander l’avis d’un spécialiste. Un entretien régulier est tout aussi important. Au moins tous les deux ans, un entretien professionnel de votre système de chauffage doit être effectué. C’est la seule façon de garantir que l’opération fonctionne sans erreur et que vous bénéficiez des meilleures conditions pour un chauffage efficace.

Ventilation du système de chauffage

Pour qu’un radiateur puisse fonctionner à pleine capacité, il est important de ventiler régulièrement le système de chauffage. Ce n’est que lorsque le radiateur est ventilé qu’il fonctionne à plein régime et que vous faites des économies.

Radiateurs fournis

Un canapé très proche du radiateur, le vieux placard en chêne directement devant le radiateur et de longs gardiennes arrêtent l’accumulation de chaleur dans une pièce. Un radiateur doit donc être aussi libre que possible afin que la chaleur qu’il émet puisse être entièrement distribuée dans toute la pièce. Si un canapé ou un autre meuble est placé directement ou indirectement devant le radiateur, la chaleur ne peut pas se propager et est retenue par l’objet. Cela entraîne une augmentation de l’humidité, qui à son tour augmente le risque de moisissures.

Chambres surchauffées

Une pièce doit avoir une température dans laquelle vous vous sentez à l’aise. Cela ne signifie pas automatiquement qu’il doit être particulièrement chaud. Les températures dans les différentes pièces doivent également être différentes. La chambre à coucher ne doit pas avoir la même température que le salon. La température optimale dans la chambre à coucher se situe entre 16 et 17 degrés. La cuisine doit avoir une température d’environ 18 degrés et la salle de bain, en tant que pièce la plus chaude, doit avoir une température ambiante d’environ 22 degrés. Dans le salon principal, la température ambiante idéale est de 20 degrés dans la plupart des cas. Si vous réduisez la température dans un appartement ou une maison de seulement un degré, vous économisez environ six pour cent des coûts énergétiques.

Se chauffer quand personne n’est à la maison

Si vous baissez le chauffage électrique le matin en quittant la maison et que vous ne le remettez complètement en marche qu’une fois rentré chez vous, vous faites une erreur. En coupant le chauffage, la pièce perd sa chaleur de base. Cela signifie que lorsque vous allumez ou rallumez le chauffage, la pièce doit d’abord être chauffée à nouveau. Cela prend beaucoup de temps et consomme beaucoup d’énergie. Il est donc important que la température soit maintenue constante dans le meilleur des cas. Cela empêche la pièce de se refroidir complètement et la maintient confortablement au chaud sans avoir à monter le chauffage à fond.

Ventiler correctement

Parfois, le point le plus important pour un chauffage électrique correct est une ventilation correcte. Une fenêtre inclinée en permanence refroidit le mur et favorise la croissance de la moisissure. C’est pourquoi, surtout lorsqu’il fait froid dehors, aucune fenêtre ne doit être inclinée. Il est plus logique de procéder à une aération contrôlée. 

Pourquoi le chauffage se refroidit-il la nuit ? Chauffer correctement

Les réglages des radiateurs n’ont pas été modifiés et pourtant le chauffage n’est pas aussi chaud qu’avant ? Il y aura probablement un revers nocturne. Cela signifie que l’eau de la chaudière chauffe moins et qu’elle est moins utilisée pendant la nuit. Il est évident qu’investir dans un système de chauffage performant et économique est une bonne garantie de payer moins cher pour chauffer sa maison. Quel que soit son mode de chauffage et même s’il est économique, difficile de dire non à des économies supplémentaires en prenant de bonnes habitudes. L’une d’elle consiste à baisser le chauffage la nuit. En effet, pourquoi chauffer sa maison la nuit alors que nos besoins sont différents de ceux de jour ? Toutes les habitations ne sont pas isolées de la même manière. Certaines possèdent une grande inertie thermique, cela dépend principalement de leur année de construction et des rénovations opérées depuis. Ainsi, une maison qui possède une forte inertie thermique ne voit pas sa température varier rapidement lorsqu’on baisse le chauffage, on peut baisser la température de consigne avant d’aller se coucher sans souci. De manière générale, les logements neufs sont de mieux en mieux isolés, progrès techniques obligent. La dernière norme en vigueur est la RT2012 et garantit une inertie thermique très satisfaisante. Dans ce type de maison, on peut aisément baisser le chauffage la nuit sans craindre pour autant que la chaudière ne s’emballe au réveil. Un petit geste qui représente des économies bien appréciables. 

Les médecins et spécialistes du bien-être suggèrent une température idéale pour chaque pièce de la maison. Il faudrait quelle soit ni trop froide pour se maintenir en bonne santé, ni trop chaude pour ne pas trop assécher l’air ambiant et ne pas faire grimper la note de chauffage. Pour une pièce de vie, une température de 19°C est généralement conseillée. Il convient de chauffer davantage une salle de bain en utilisation, avec une température de 20°C. La chambre peut et doit se contenter de températures plus basses, avec une consigne avoisinant 17°C. Généralement, les pièces les plus chauffées sont précisément celles dans lesquelles on ne met presque jamais les pieds. Inutile donc de dépenser trop d’énergie pour chauffer des pièces inutilisées pendant toute la nuit. Ainsi, quelles que soient les pièces de la maison, on comprend aisément qu’il ne sert à rien de toutes les maintenir aussi chaude la nuit et le jour; Mais alors, peut-on aller jusqu’à couper le chauffage la nuit ou faut-il juste se contenter de le baisser ?