Comment optimiser son système de chauffage ?

Dépannage de chauffage
Dépannage de chauffage et de chaudière à Dijon
septembre 7, 2020
Comment choisir son poêle à gaz ?
septembre 23, 2020

L’automne approche et les températures commencent à baisser : le moment optimal pour vérifier l’état de votre propre système de chauffage avant le début de la prochaine période de chauffage. Car avec une optimisation du chauffage, il est possible d’économiser jusqu’à plusieurs centaines d’euros sur la prochaine facture de chauffage.

Combien de travaux de construction sont nécessaires ?

De nombreuses mesures et astuces peuvent déjà être réalisées dans la maison sans beaucoup de travaux de construction. Dans ce cas, il est recommandé de faire appel à un spécialiste. Cette personne connaît tous les composants de la plante. Parce que des composants de chauffage mal coordonnés réduisent l’efficacité de votre propre chaufferie et se font au détriment de votre compte d’économie d’énergie. En outre, l’État ne promeut que les mesures que le spécialiste a correctement réalisées dans votre chaufferie.

Quelle est l’aide financière disponible pour le consommateur ?

L’État ou l’Office fédéral de l’économie et du contrôle des exportations (BAFA en abrégé) récompense les constructeurs et les propriétaires immobiliers qui souhaitent optimiser leur système de chauffage par une subvention. Toute personne qui fait procéder à un équilibrage hydraulique ou au remplacement d’une pompe à chaleur obsolète et qui dépose une demande auprès du BAFA réduit de 30 % le montant de la facture de l’artisan.

Quelles mesures peuvent être prises par les ménages ?

Il est recommandé à toute personne qui possède un système de chauffage au fioul ou au gaz vieillissant de le changer quand même. Mais les chaudières à condensation modernes au gaz ou au fioul doivent également être contrôlées régulièrement pour garantir un fonctionnement sans problème et économe en énergie. Vous trouverez ici des informations intéressantes sur les coûts d’un système de chauffage au gaz.

Dans ce qui suit, il y a une présentation de deux mesures que l’Office fédéral de l’économie et du contrôle des exportations considère comme éligibles aux subventions.

1 – Éteindre les consommateurs d’électricité : Remplacer les pompes à chaleur inefficaces

Une pompe de circulation d’une année de construction plus ancienne fonctionne toujours à pleine capacité pendant toute la durée du chauffage, car il n’y a pas de possibilité de réglage. Et ce, même lorsque la demande de chaleur est faible ou nulle dans votre propre foyer. La situation est différente avec les pompes à chaleur réglables. Ils peuvent être réglés par étapes de manière à ce que le rendement soit au moins approximativement orienté vers les besoins en chaleur des habitants de la maison.

Si vous voulez réaliser le maximum d’économies dans le transport de chaleur, utilisez une pompe à haut rendement. Il fonctionne de manière modulante, c’est-à-dire que sa performance dépend entièrement du besoin de chauffage individuel et ce, de manière entièrement automatique. Par rapport aux modèles de pompes obsolètes, les propriétaires économisent jusqu’à 80 % de leurs frais d’électricité. Le coût de remplacement d’un ancien modèle de pompe par un nouveau est d’environ 400 euros pour une maison individuelle moyenne. Notez toutefois que les coûts peuvent varier en fonction de la taille et du type de modèle.

L’avantage : le remplacement d’une pompe est amorti au bout de trois à six ans et permet d’économiser jusqu’à 80 % d’électricité chaque année. Le fait de profiter de la subvention raccourcit également la période de remboursement de la nouvelle pompe. Sur le site web de la BAFA, les propriétaires de bâtiments peuvent découvrir quels modèles sont éligibles aux subventions.

2 – Distribution uniforme de la chaleur par équilibrage hydraulique

Pour que le radiateur de votre pièce puisse émettre suffisamment d’énergie thermique, il doit être alimenté par une quantité d’eau suffisante. Dans le cas contraire, il restera froid ou ne sera pas suffisamment chaud, même si les thermostats sont allumés. Cette dernière est particulièrement visible avec les chauffages situés aux étages supérieurs, c’est-à-dire plus loin de la chaudière. En effet, l’eau choisit toujours le chemin le moins résistant et s’écoule d’abord dans les tuyaux les plus proches ou les plus larges. Quel est l’avantage de l’équilibrage hydraulique ? En effet, la pompe à chaleur permet dans un premier temps d’éliminer l’inégalité de la répartition grâce à une puissance plus élevée, de sorte qu’elle consomme plus d’électricité.

Comme le système de chauffage ne se réchauffe pas, le résident de la maison, en conséquence logique, règle d’abord le thermostat du système de chauffage sur un réglage plus élevé, de sorte que la chaudière consomme plus de combustibles tels que le pétrole ou le gaz et que les coûts énergétiques et de chauffage augmentent. Cela n’est toutefois pas nécessaire, car la cause n’est pas l’augmentation de la demande de chaleur mais le manque d’équilibrage hydraulique. Dans l’équilibrage hydraulique, le chauffagiste vérifie le bilan hydrique et le débit volumétrique et adapte de manière optimale les tuyaux, les pompes et les vannes. Cela garantit que l’eau de chauffage circule uniformément dans tout le système de chauffage.

Qu’est-ce qu’un bilan hydraulique coûte et combien est économisé ?

Le coût exact est difficile à quantifier. En effet, cela dépend non seulement de la surface chauffée du bâtiment, mais aussi du nombre de tuyaux et des radiateurs optimisés. Pour une maison individuelle, les coûts commencent à environ 500 euros et peuvent également prendre des valeurs supérieures à 1 000 euros.

Deux autres conseils et astuces :

1 – Vérifiez le niveau d’eau et la pression

Si trop peu d’eau circule dans le circuit de chauffage, la pression de l’eau baisse. Vérifiez donc régulièrement le manomètre de votre système de chauffage. Idéalement, la pression est comprise entre 1 et 1,5 bar. Si la pression est trop faible, le spécialiste fera l’appoint. Pour ce faire, il est important d’ouvrir toutes les vannes et d’arrêter la pompe de circulation pendant le remplissage. Lorsqu’une pression suffisante est atteinte, le processus de remplissage peut être arrêté. Une pression d’eau suffisante est importante pour le bon fonctionnement de votre système de chauffage.

2  – Ventilez le système de chauffage

Un signe d’air dans le système de chauffage est un gargouillement ou un cliquetis dans le système de chauffage. Dans ce cas, il est recommandé d’éliminer l’excès d’air du radiateur à l’aide d’une clé de ventilation. Ce processus se poursuit jusqu’à ce que de l’eau au lieu de l’air s’échappe du système de chauffage.