Comment mettre aux normes un tableau électrique ?

chaudière
Les erreurs à éviter lors de l’installation d’une chaudière
février 19, 2021
Chaudière Viessmann
Dépannage et entretien de chaudière Viessmann à Liège
mars 23, 2021
tableau électrique
Le tableau électrique est la pièce maîtresse de toute installation électrique. Il est le siège de toutes les lignes électriques ainsi que des divers organes de protection et de sécurité. Ainsi, pour éviter différents problèmes pouvant menacer la sécurité des utilisateurs et afin de répondre au mieux aux besoins en électricité, il est désormais exigé qu’en France les tableaux électriques respectent un certain nombre de critères réunis au sein de la norme NF C 15-100. Si votre installation électrique est ancienne, alors quelques travaux de rénovation s’imposent afin que votre circuit électrique soit mis en conformité avec la réglementation.

Pourquoi remettre aux normes un tableau électrique ?

En France, les installations électriques, principalement le tableau électrique, sont désormais tenues de répondre à une certaine réglementation, de respecter les normes imposées, à savoir la norme NF C 15-100. Ladite norme se décline en cinq points fondamentaux que sont:

  • Un disjoncteur doit être placé en tête du tableau électrique, le nombre de prises par disjoncteur ne pouvant excéder huit.
  • Tous les circuits électrique de l’installation doivent être protégés par des dispositifs de protection contre les courts-circuits ou par des appareils différentiels;
  • Le parafoudre est exigé dans diverses régions de la France et avec des conditions bien définies;
  • Dans les pièces d’eau, un interrupteur électrique de 30mA est obligatoire afin de sécuriser les circuits électriques;
  • Chaque masse métallique du logement doit être mise à la terre et raccordée à un conducteur de protection.

La remise aux normes de votre tableau électrique est obligatoire afin de vous conformer à toutes les exigences de la norme NF C 15-100. Si vous utilisez un tableau électrique vieux de plus de 15 ans, alors il n’est plus aux normes. Il est donc impératif, dans ce cas, de prévoir la remise en norme de votre tableau électrique par un professionnel au cours de vos travaux de rénovation afin de valoriser votre logement. Il faut préciser que les travaux de remise aux normes d’un tableau électrique doivent être validés par un agent du Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité (Consuel) qui délivrera une attention (ou certificat de conformité).

Comment savoir si votre installation électrique est aux normes ?

Avant de procéder à une mise aux normes de votre installation ancienne, il est recommandé de faire établir au prime abord un diagnostic par un spécialiste en l’électricité. Ce professionnel se chargera d’inspecter l’ensemble de l’installation électrique de votre logement. Il contrôlera les divers points d’alimentation vers vos appareils ainsi que le ralliement à la terre dans les pièces à haut risque, notamment les pièces à eau. Il relèvera les potentiels dangers liés à votre installation électrique.

Quant au tableau électrique, il sera convenablement testé. Le spécialiste s’assurera que cet équipement en particulier comporte effectivement toutes les composantes obligatoires. À la fin de son diagnostic, le technicien pourra vous délivrer un certificat de conformité, ou alors il vous recommandera les travaux électriques à réaliser pour votre sécurité.

Comment procéder pour remettre aux normes un tableau électrique ?

Afin de mettre aux normes votre tableau électrique, certaines étapes sont indispensables. En premier lieu, il vous faut détecter les circuits existants. Pour y parvenir, allumez les lampes et éclairages puis branchez le maximum d’appareils dans les prises électriques. Ensuite, faites-les fonctionner tout en retirant une à une les cartouches fusibles des coupe-circuits de votre ancien tableau. Cela vous permettra de répertorier tous les circuits correspondants et de noter les composantes pour le nouveau tableau.

Vous devrez ensuite choisir un nouveau tableau électrique approprié à vos besoins. Il doit être suffisamment grand pour regrouper tous les dispositifs de sécurité et héberger d’éventuels circuits électriques supplémentaires. Il est recommandé de prendre un nombre de modules suffisant pour la protection de tous vos équipements ainsi que pour votre propre sécurité. Vous devez disposer de deux disjoncteurs différentiels au moins ainsi que de disjoncteurs divisionnaires selon le nombre de circuits à protéger. Par la suite, faites la liste des circuits et de leurs fonctions.

Avant d’entamer l’installation proprement dite de votre nouveau tableau électrique, il est expressément recommandé de couper le courant dans votre logement. Installez votre nouveau tableau proche du disjoncteur général. La hauteur du tableau électrique par rapport au sol est prévue entre 1m et 1,80m du sol. Posez avant tout le socle contre le mur afin de marquer les trous pour la fixation. Percez le mur aux points marqués puis coupez immédiatement le courant. Enfin, fixez le socle au mur.

Après cela, il est temps de procéder aux raccordements. Raccordez votre nouveau tableau aux bornes du disjoncteur général. Raccordez deux câbles rigides (rouge ou noir pour le phase et bleu pour le neutre) aux sorties du disjoncteur général.

Le disjoncteur différentiel doit être placé en tête de la rangée, alors que le disjoncteur divisionnaire doit être placé à la fin de la rangée. Connectez par la suite chaque circuit aux bornes de sortie de son coupe-circuit divisionnaire. Sur le divisionnaire de gauche, insérez deux bornes d’arrivée et reliez le tout à l’aide de deux peignes. Collez sur chaque module une étiquette afin d’identifier le circuit et enfin, fermez le capot puis remettez le courant.