Chaudière ou chauffe-eau : que faut-il choisir ?

Pourquoi remplacer son ancien système de chauffage ?
juillet 1, 2020
Chaleur estivale : comment rafraîchir sa maison ?
juillet 1, 2020

Chaudière ou chauffe-eau ? C’est le dilemme courant lors des travaux de rénovation d’une maison ou d’une salle de bain. Le montant des dépenses, le gaspillage, le désir d’économiser de l’argent à la fois dans l’achat d’un bon produit et le fait de vouloir bénéficier d’un appareil durable sont les plus grandes préoccupations. Pour vous aider à choisir votre appareil de chauffage, dans cet article quelques informations indispensables.

Les différents types de chaudières de chauffage

Avant de remplacer votre système de chauffage, il convient de bien comprendre la différence entre chaudières et chauffe-eau. Une chaudière est un appareil dans lequel a lieu une combustion qui va chauffer l’eau qui sera ensuite utilisée pour l’usage domestique, notamment pour les radiateurs et le lavage. L’appareil avec 4 étoiles est le plus économe, mais aussi le plus cher.

La chaudière à condensation, ainsi appelée parce qu’elle récupère la chaleur latente contenue dans les fumées d’expulsion, est la plus conseillée.

Les chaudières de chauffage : avantages et inconvénients

Les chaudières à condensation sont le présent et l’avenir des appareils de chauffage dans les maisons. Les avantages de ces chaudières sont nombreux. Sur le plan technique, elle possède un rendement plus élevé et une consommation plus faible que les chaudières normales. Pour la production d’eau chaude sanitaire, elle peut également être facilement intégrée à des systèmes solaires thermiques, encourageant ainsi une réduction supplémentaire des besoins énergétiques d’une maison.

La chaudière à condensation a un haut niveau d’efficacité optimal, mais la capacité maximale est atteinte en chauffant avec des panneaux radiants, qui sont généralement placés dans les planchers ou les murs des maisons. Par conséquent, si elle est appliquée à des radiateurs normaux, l’efficacité ne sera pas égale à son potentiel. Une autre limite de performance concerne la durée d’utilisation. Si vous pouvez régler une diffusion de chaleur constante pendant plusieurs heures de la journée, vous obtiendrez un résultat plus que satisfaisant. À l’inverse, si nous devons chauffer rapidement une pièce pendant quelques heures, elle ne donnera pas le meilleur d’elle-même.

Pour maintenir ces avantages et limiter les inconvénients, l’entretien est très important. En effet, la chaudière à condensation doit être régulièrement entretenue pour continuer à donner sa capacité maximale.

Les différents types de chauffe-eau

Le chauffe-eau est l’appareil utilisé pour chauffer l’eau à usage sanitaire uniquement. Il existe plusieurs types de chauffe-eau.

Le chauffe-eau électrique est généralement placé à l’intérieur de la salle de bains pour assurer l’alimentation en eau chaude. Il se compose d’un grand réservoir et d’une bobine avec résistance qui surchauffe grâce à l’électricité. La chaleur est ainsi transférée à l’eau et garantit une eau chaude jusqu’à 60°. Il existe également un thermostat qui régule l’interrupteur marche/arrêt en fonction de la nécessité de maintenir la température constante.

Le chauffe-eau électrique de la pompe à chaleur quant à lui est composé des mêmes éléments que le chauffe-eau électrique, mais le premier chauffage n’est pas déterminé par une pompe à chaleur, plus immédiate que l’élément chauffant, mais entrera en action lorsqu’il atteindra 55°, permettant à l’eau d’atteindre 70°-80°C.

Il y a aussi le chauffe-eau électrique instantané qui n’a pas de réservoir, ce qui signifie qu’il utilise une grande quantité d’énergie pour chauffer l’eau quand c’est nécessaire.

Pour le chauffe-eau à  gaz, le principe est assez simple. Il y a une flamme qui est toujours allumée, alimentée par le gaz. Une bobine et une série de buses de flamme la composent. Chaque fois que le robinet d’eau chaude est ouvert, une grande quantité d’eau passe dans le serpentin, déclenchant l’alimentation en gaz des buses qui s’enflammeront grâce à la présence de la flamme mère. Elle surchauffe du serpentin donne à l’eau une forte augmentation de la chaleur qui atteindra le robinet. Lorsque la demande d’eau chaude cesse, les buses s’éteignent et l’alimentation en gaz est interrompue, ne laissant que la veilleuse allumée. Pour réduire les déchets et pour plus de sécurité, cette veilleuse a été remplacée par un chauffe-eau à étincelle électrique.

Chauffe-eau : le pour et le contre

Les avantages du chauffe-eau électrique avec réservoir sont sa fiabilité dans le temps. Il est très utile pendant une courte période, donc adapté aux salles de bain des locaux. De plus, l’eau est pure car elle n’est pas recueillie dans des réservoirs. Pour le reste, il y a plus d’inconvénients : une perte de chaleur constante qui est confrontée à une surchauffe de l’élément chauffant, presque toute la journée, selon l’utilisation. Il suppose également des coûts énergétiques élevés. . Il n’est pas adapté à une utilisation quotidienne en raison de la grande quantité d’énergie nécessaire pour chauffer l’eau.

Le chauffe-eau au gaz a beaucoup d’avantages. Il est immédiat, il ne gaspille pas d’énergie sauf dans son utilisation réelle, il garantit une eau chaude à volonté en quelques minutes, de plus le gaz est beaucoup moins cher que l’électricité. Son entretien est annuel et il peut être installé dans la salle de bains ou sur le balcon. Ses inconvénients sont exclusivement inhérents à la présence d’une réglementation de sécurité spécifique qui prévoit la cheminée pour l’élimination des déchets, surtout s’il est installé à l’intérieur de la salle de bains ou de la cuisine. Les pièces internes qui peuvent l’accueillir doivent avoir une superficie d’au moins 20 mètres carrés et une ouverture de ventilation optimale. Il ne peut jamais être mis dans la chambre à coucher.

Quant au chauffe-eau à bois ou à pellets, ses avantages sont l’économie, le bois ou les pellets pour son utilisation sont très économiques et le chauffage est immédiat. Pour les inconvénients, il y a le manque de praticité, car de toute façon le bois brûle et doit être remplacé. C’est aussi un appareil assez encombrant.

Chaudière ou chauffe-eau : la consommation

Concernant la consommation, la chaudière à condensation garantit des économies d’énergie considérables dans une grande maison qui souffre de basses températures. Dans ces conditions, la chaudière est meilleur en garantissant des économies de consommation pouvant aller jusqu’à 30%.

Pour le chauffe-eau, celui au gaz est certainement préférable à la chaudière électrique en termes de consommation, car il donne la certitude d’une économie nette grâce à l’utilisation du gaz comme combustible (moins cher que l’électricité).

Chaudière ou chauffe-eau : comment choisir ?

Le choix entre la chaudière ou chauffe-eau est souvent dicté par la nécessité. De quel type d’eau chaude avez-vous besoin ? Il existe deux types de circuits indépendants de circulation de l’eau à l’intérieur des maisons, l’un est défini comme sanitaire, que vous utilisez pour vous laver et boire, tandis que l’autre est celui destiné à chauffer les radiateurs.

Grâce à l’action de la chaudière, vous aurez la possibilité d’utiliser de l’eau chaude dans toute la maison, tant sanitaire que de chauffage. Avec le chauffe-eau, en revanche, seule l’eau chaude sanitaire sera chauffée. Une fois cette différence substantielle établie, vous n’aurez plus qu’à choisir en fonction du rapport qualité/prix.

La chaudière et le chauffe-eau peuvent-ils coexister ? La réponse à cette question est évidemment positive. Elle est subordonnée à vos besoins. En effet, si vous vivez dans une famille nombreuse, que vous disposez d’un chauffage indépendant, il est plus pratique d’avoir les deux options pour que chacun puisse profiter de l’eau chaude.

Pour faire des économies, il faut utiliser une chaudière à condensation. Ainsi, les gains peuvent être quantifiés dans le temps. La consommation de gaz combustible sera considérablement réduite, notamment en raison des conditions climatiques et de la durée d’utilisation. Les prix sont malheureusement élevés. Les prix sont plus élevés que ceux du chauffe-eau électrique au moment de l’achat.