Les techniques utilisées pour les recherches de fuites d’eau

fuites d'eau

Les fuites d’eau sont les principales causes d’augmentation excessive de la facturation. Cependant, la localisation de l’ouverture responsable de la fuite est généralement difficile. En l’absence d’un professionnel et d’un spécialiste dans le domaine de la plomberie, il est possible de contrôler et prendre la situation en main avec l’utilisation des techniques de recherche de fuites d’eau. Les techniques sont exploitables à tout moment et ne représentent aucun danger.

La technique de recherche par colorant

La détection de fuites par l’utilisation des colorants est une technique efficace pour certains types d’installation. La technique consiste à tracer l’emplacement exact de la fuite en utilisant du colorant. Dans la majorité des cas, le type de colorant le plus utilisé par les professionnels est la fluorescéine pour diverses raisons. La présence d’une entrée d’air dans les tuyauteries provoque une réaction chimique du produit. La couleur vire au vert ou au jaune dès que le colorant entre en contact avec l’air, et la source de la fuite est facilement détectable. Si besoin, un deuxième type de produit peut être utilisé dans le cadre de la recherche de fuites par colorant. Il s’agit de la rhodamine de type B. À la différence du premier colorant, ce dernier est de couleur rouge ou orange, et sert à perfectionner les recherches de fuites. Le principal atout de ces produits réside dans le fait qu’ils s’adaptent à tout type d’installation et de canalisation. De plus, ces colorants sont conformes aux normes environnementales et le nettoyage se fait sans aucune difficulté. Rendez-vous ici pour plus d’informations sur les techniques de recherche de fuites d’eau.

L’utilisation du gaz traceur

Le fait de rechercher les fuites dans certains types de tuyauterie n’est pas évident, compte tenu de l’installation. L’utilisation d’une technique plus élaborée comme le gaz traceur s’impose pour faciliter la détection de fuite. Si les autres techniques connaissent des limites, de nombreux professionnels ont soulevé que le recours au gaz traceur aboutit en général à un résultat satisfaisant. La technique consiste à mettre sous pression un mélange d’hydrogène et d’azote, et procéder ensuite à une injection dans le système de canalisation. Ainsi, en cas de présence de source de fuite, le mélange de gaz sous pression se dégage rapidement par l’ouverture. La détection de fuite proprement dite se fait ensuite par l’utilisation d’un appareil de type détecteur de gaz, car la sortie du gaz est en général la source de la fuite. Cette technique est efficace dans le cadre d’un processus de recherche de fuite d’eau dans une installation à faible pression, ainsi qu’en présence de certains types de matériaux tel que le PVC.

La détection de fuite par thermographie infrarouge

La technologie basée sur la thermographie infrarouge est une technique innovante en matière de détection de fuite. Son utilisation présente plusieurs avantages, compte tenu de la précision et de la fiabilité. En plus de son utilisation pour les canalisations et les tuyauteries, la technique est également très utilisée pour rechercher les fuites dans les circuits de chauffage. Il est également possible d’utiliser la technique de détection de fuite par thermographie infrarouge pour les appareils tels que les radiateurs. Le processus consiste à analyser la variation de couleurs des images thermiques afin de détecter la présence de fuite d’eau dans les canalisations. Le recours à la thermographie infrarouge permet également d’anticiper les fuites du fait que la présence d’une simple humidité fait varier les couleurs. Le recours à cette technique est avantageux du fait qu’elle est à la fois efficace dans le cadre d’une recherche de fuites proprement dite, mais également dans le processus de simple contrôle de prévention fuite.