Le calorifugeage : un moyen efficace contre les déperditions de chaleur

blouson de travail
Comment bien choisir son blouson de travail ?
janvier 7, 2019
Les avantages des granules de bois pour le chauffage
Les avantages des granulés de bois pour le chauffage ?
janvier 28, 2019
Le calorifugeage un moyen efficace contre les deperditions de chaleur

D’importantes économies d’énergie sont réalisables grâce aux travaux d’isolation de la maison. Parmi eux, le calorifugeage – ou l’isolation thermique des tuyaux d’eau chaude – est un chantier rapide, peu coûteux et très efficace pour limiter les déperditions de chaleur.

Pourquoi recourir au calorifugeage ?

Très utile au sein des immeubles et des habitations les plus spacieuses, le calorifugeage permet de réduire significativement les déperditions de chaleur des tuyaux d’eau chaude reliant une chaudière à un robinet de sortie. Au cours de son trajet, parfois long de plusieurs dizaines de mètres, l’eau peut facilement perdre dix à quinze degrés et arriver au robinet d’une salle de bain, d’une cuisine ou d’un chauffage insuffisamment chaude. Ce phénomène est renforcé dans les immeubles où les tuyaux traversent des espaces non chauffés, comme un parking ou un sous-sol, ou bien lorsque les tuyaux sont fins et donc moins aptes à conserver la chaleur de l’eau qui y circule. Pour atteindre la température voulue, le consommateur n’a alors pas d’autre choix que celui de la surconsommation énergétique, qui aboutit elle-même a des factures alourdies. Il est pourtant possible, en isolant les tuyaux, de limiter les fuites de chaleur, et d’économiser ainsi jusqu’à 15 % de votre consommation énergétique actuelle. Pour en savoir plus sur cette méthode d’isolation, cliquez ici.

Fonctionnement du calorifugeage

Le calorifugeage a un grand avantage : il est, dans la majorité des cas, très simple à mettre en place et ne nécessite que peu de travaux, contrairement à d’autres chantiers d’isolation thermique. L’objectif est en fait de poser une gaine isolante autour des tuyaux d’eau chaude sur toute leur longueur. Cette gaine, qui peut être faite de laine de verre, de ouate de cellulose, de liège, de polystyrène ou de mousse phénolique, permet de réduire fortement les transferts de chaleur entre les tuyaux et l’air ambiant et aide donc l’eau chaude à conserver sa chaleur tout au long de son trajet. Outre les tuyaux droits, il est nécessaire d’isoler les ponts thermiques, c’est-à-dire les portions de la tuyauterie les plus propices aux pertes de chaleur telles que les coudes, les angles et les vannes, sur lesquels la protection thermique devra être importante. Au besoin, un professionnel peut aussi être amené à isoler des réservoirs ou des citernes, notamment dans le milieu industriel.

Calorifuger ses tuyaux gratuitement

Dans le cadre de la loi de Transition Énergétique pour une Croissance Verte, de nombreuses aides financières sont versées par l’État aux particuliers souhaitant procéder à la rénovation énergétique de leur logement. A l’instar de l’isolation des combles, le calorifugeage peut, sous certaines conditions, être effectué gratuitement dans votre immeuble. Si ce dernier est vieux d’au moins deux ans et qu’il dispose d’une chaudière commune, vous avez tout intérêt à tester votre éligibilité à un calorifugeage gratuit en vous adressant à votre bailleur ou à votre syndic de copropriété, qui se chargeront de contacter un professionnel. Il sera ainsi possible à tous les résidents de l’immeuble de profiter des avantages de cette isolation thermique sans avancer d’argent, et d’obtenir une eau plus chaude et des factures énergétiques réduites. Si vous n’êtes pas éligible à des travaux gratuits, vous pouvez tenter de bénéficier d’autres aides à la rénovation telles qu’un crédit d’impôt permettant de déduire 30 % du coût des travaux de votre déclaration de revenus, un éco-PTZ (prêt à taux zéro), ou encore une prime énergie de l’Agence Nationale pour l’Habitat (ANAH), qui peut à elle seule couvrir jusqu’à 50 % du coût de l’opération.