Comment bien choisir son système de ventilation ?

Travaux de plomberie à Nancy
A qui confier vos travaux de plomberie à Nancy ?
février 18, 2020
Insert à granulés
Tout savoir sur l’insert à granulés
février 25, 2020
ventilation

Autrefois, les courants d’air entre les pièces, les conduits de cheminée et les défauts d’imperméabilité faisaient office de système de ventilation naturelle. Mais aujourd’hui, le système de ventilation est beaucoup plus innovant et performant. Toutefois, avec le grand panel de produits qui existe sur le marché, il est difficile de faire un choix avisé. On fait le point pour vous sur le nécessaire à savoir pour bien choisir sa ventilation.

Comment bien choisir son ventilateur ?

Choisir son système de ventilation est une décision qui ne se prend pas à la légère. Celui-ci permet d’éviter les désagréments que peuvent engendrer les problèmes d’humidité. Les moisissures, la condensation et les acariens sont la conséquence d’un manque d’aération. Évidemment, aérer sa maison au quotidien en ouvrant ses fenêtres peut être un geste utile. Mais cela ne vaut pas un bon système d’aération qui contribue au renouvèlement d’air et à la limitation de vos factures en énergie.

Il existe de nombreux types de ventilateurs comme les ventilateurs hélicoïdaux, les ventilateurs centrifuges … Quel que soit votre choix, vous devez penser à ces deux critères : sa capacité à faire circuler l’air et son volume sonore.

Il y a aussi des ventilateurs industriels qui sont adaptés à des applications différentes et variées. Ils sont proposés dans de nombreuses déclinaisons : ventilateurs gainables, portables, à intégrer, pour armoire électrique, etc.

Que vaut vraiment un ventilateur hélicoïdal ?

Ce type de ventilateurs comporte une hélice qui roule sur son axe via un moteur. Il est généralement utilisé pour le brossage de l’air des locaux de grandes dimensions, le montage en gaine et l’aération des pièces à travers les parois.

Le ventilateur hélicoïdal est habilité à fournir des débits élevés, mais avec une moindre augmentation de la pression entre la montée et la descente. Leur utilisation s’arrête aux circuits de faible longueur à cause de cette suppression élevée, car peu de charges sont perdues.

Le ventilateur hélicoïdal dispose d’un nombre d’aubes qui est compris entre 2 et 60 unités.

Pourquoi choisir un ventilateur centrifuge ?

Ce modèle de ventilateurs est constitué d’une roue à aubes dirigée par un moteur qui pivote dans un stator. Ce dernier dispose de 2 ouvertures. Sur le marché, on retrouve deux types de ventilateurs centrifuges : ceux à aubes penchées vers l’avant et ceux à aubes penchées vers l’arrière.

Le premier modèle possède une roue en cage d’écureuil et un nombre d’aubes allant de 32 à 42 unités avec un rendement de 60 à 75%. Le second modèle, quant à lui, a un rendement de 75 à 85% avec un nombre d’unités de 6 à 16.

La surpression dépasse largement celle fournie par un ventilateur hélicoïdal. En revanche, ces ventilateurs sont compatibles aux circuits plus longs.

Comparés aux ventilateurs hélicoïdaux, les ventilateurs centrifuges sont moins bruyants, mais plus chers et plus encombrants.